Exposition Décamper au quartier St-Michel à Saint-Brieuc

Bouton_Faire_un_don_blanc

Une histoire humaine intense ne plus

C’est à l’école d’architecture de Rouen, que la rencontre s’est faite entre Thomas, alors étudiant également à L’ENSAN et l’association More. Désormais étudiant à l’Ecole Nationale des Arts Visuels de Bruxelles, Thomas et son amis Léo on décider de sortir de leur milieux Bruxellois pour venir éprouver leurs arts sur de nouveaux territoire, c’est donc naturellement qu’ils se sont orienter vers More pour venir y faire leur résidence.

L’association a mis à leur disposition un atelier au sein de la collocation que partagent certains de ses membres, leur permettant de peindre et de vivre sur le même lieu.

Un réseau d’artisans avec lesquels nous travaillons et que nous remercions leur a permis de confectionner des châssis de qualité, les mettant dans les meilleures conditions pour produire.

L’autre mission de l’association était de trouver un lieu d’exposition et d’y organiser un vernissage avant le départ de nos artistes pour la Belgique.

Ces quinze jours de vie en communauté étaient une belle aventure humaine pour nous tous. Entre travail intense, moments de partage et festivités, tous autant nécessaires à la cohésion et à l’inspiration. Des moments tels que le concert expérimental improvisé au fut chantant ont générés des images qui resteront dans nos mémoires et font partie de ces choses si subtile que nous recherchons dans chacune de nos actions.

L’aboutissement d’une résidence artistique de 15 jours

De par nos actions au quotidien sur le territoire, les opportunités se multiplient et chaque action entreprise devient plus facile à réaliser. Lorsque nous nous sommes mis en recherche d’un lieu d’exposition, une amie de l’association nous a parler d’une de ces rencontres. Deux jeunes hommes de retour sur St-Brieuc, ayant accès à une ancienne serre horticole abandonnée depuis plusieurs années, dans laquelle ils ont pour objectif de donner l’autonomie alimentaire à 10 familles du quartier.

 

Nous nous sommes rencontrés. Le feeling est tout de suite passé. D’un commun accord nous avons convenus d’y organiser l’exposition dans ce lieu d’exception. Nous avions quatorze jours pour transformer l’endroit en une galerie d’exposition. Ils nous ont fait confiance et nous on donner carte blanche pour modifier l’espace en fonction de nos besoins.

Un chantier participatif c’est mis en place le weekend suivant. Mission : déblayer, ranger, trier, découper, meuler, réparer, balayer, gratter, démonter, pousser,…

Le dimanche soir un lieu d’exposition d’exception était nait sur le territoire briochin. Cinq jours plus tard, cet espace accueillait l’exposition Décamper, de Thomas Perroteau et Léo François.

A cette occasion et parce-que nous souhaitons nos événements pluridisciplinaires, la soirée s’est animée autour d’autres acteurs tel que DJ Demko, mais aussi une performance de Gaspard Verdure inédite et spécialement préparée pour l’événement. A cette occasion nous souhaitons les remercier chaleureusement.

Au final c’est une très belle soirée qui s’est déroulé sur le territoire briochin avec un peu plus d’une centaine de participants venus de tous horizons, de tous âges, de tous milieux professionnel, venu pour partager un moment de convivialité autour d’un thème qui peut être fédérateur et qui est celui de la culture.

Dans le même temps sur Paris se dérouler un drame, attaqué pour cette culture que nous souhaitons défendre, porter et rendre accessible au plus grand nombres.

Alors plus que jamais nous sommes convaincus que nos actions aussi petites soient elles ont une importance primordiale, car c’est par l’échange, la rencontre et l’ouverture d’esprit que nous irons dans la bonne direction.

Nous remercions très sincèrement chaque participants, bénévoles, artistes, hôtes, voisins, voisines, copains, copines, pour leurs passages, leurs soutiens, le simple fait de leur curiosité, par ce que c’est ensemble que les choses prennent du sens.

TOP